Girardin industrielGirardin industriel

Conseil en placement défiscalisant

Investissements concernés par la loi Girardin industriel :

La loi Girardin industriel est un dispositif de défiscalisation qui se démarque des autres dispositifs de défiscalisation présents sur notre site. Celui-ci ne s’applique qu’aux investissements à des fins industrielles. L’investisseur participant à l’achat de biens d’équipements exploités par une entreprise basée dans les DOM-TOM peut bénéficier d’avantages fiscaux.
Cet investissement est plus souvent utilisé par des contribuables fortement imposés.

Avantages fiscaux du Girardin industriel :

  • La réduction d’impôt représente 40 % à 50 % de la valeur du matériel financé et exploité outre-mer.
  • Par un montage avec effet de levier les investisseurs acquièrent des équipements d’une valeur supérieure à leurs apports personnels. Finalement, il s’agit d’une défiscalisation sur l’année en cours qui permet d’atteindre une réduction d’impôt de 110 % à 120 % environ du montant investi sur un an. C’est pourquoi elle est également appelée défiscalisation de type « one shot ».

Exemple de défiscalisation loi Girardin industriel

Un investisseur souscrit une opération « Girardin industriel » pour un montant de 15.000 € avec une rentabilité de 18 %.
Réduction d’impôt17.400 €
Dès l’année de souscription, l’investisseur réduit le montant de ses impôts (au titre de ses revenus de l’année précédente) de 17.400 € (15.000 € x 1,18). Il réalise donc un gain net de 2.700 €.

Obligations de la loi Girardin industriel :

  • Pour bénéficier du dispositif Girardin industriel, l’entreprise exploitante des biens financés devra les louer pour une durée minimale de 5 ans. Le souscripteur doit aussi porter ses parts pendant la même période.
  • Le dispositif « Girardin industriel » subit un plafonnement spécifique de 51 428 €.
  • Le dispositif entre dans le plafonnement appliqué à l’outre-mer, à savoir 18 000 € des revenus générés sur un an pour seulement 47,37 % de leur valeur pour les montages en plein droit et 37,50 % pour les dossiers avec agrément.
  • Tout investissement supérieur à 250 000 € doit recevoir un agrément de la part du ministère de l’Économie et des Finances.
  • Pour les secteurs du BTP et des Transports, les entreprises souhaitant exploiter le matériel mis à disposition doivent avoir au moins 2 ans d’ancienneté.

Notre avis sur la loi Girardin industriel :

  • La loi Girardin industriel permet une défiscalisation « one shot » dès l’année de souscription.
  • Le produit Girardin industriel est un produit peu engageant sur le long terme.
  • Ce type d’investissement ne s’envisage qu’avec des monteurs à la réputation irréprochable.
  • L’investissement en Girardin industriel est potentiellement dangereux, il convient de ne pas se laisser attirer par des taux de rentabilité « mirobolants ».