Gestionnaires d’Ehpad : le classement 2018

Chaque année, « Le Mensuel des Maisons de Retraite » établit le classement des gestionnaires d’Ehpad. Dans sa livraison de 2018, le constat fait à la lecture du classement est un statu quo des positions en tête du top 15 des groupes d’Ehpad privés commerciaux en France.

Gestionnaires d'Ehpad : le classement 2018 Cette question intéresse en particulier le statut du Loueur en meublé et la loi Bouvard.

Classement 2018 des gestionnaires d’Ehpad en France :

  1. KORIAN 292 établissements et 24494 lits
  2. ORPEA 230 établissements et 20162 lits
  3. DOMUSVI 190 établissements et 15378 lits
  4. COLISEE 88 établissements et 6747 lits
  5. DOMIDEP 77 établissements et 5011 lits
  6. LNA 44 établissements et 4375 lits
  7. EMERA 47 établissements et 4103 lits
  8. SGMR 45 établissements et 3310 lits
  9. MEDEOS 34 établissements et 2677 lits
  10. RESIDALYA 34 établissements et 2601 lits
  11. MAISONS DE FAMILLE 16 établissements et 1316 lits
  12. OMERIS 17 établissements et 1304 lits
  13. SGMR OUEST 17 établissements et 1209 lits
  14. PHILOGERIS 17 établissements et 1193 lits
  15. VIVALTO VIE 16 établissements et 1057 lits

Source : Le Mensuel des Maisons de retraite

Fait notable sur ces derniers mois, l’absorption par Colisée d’une vingtaine d’Ehpad précédemment gérés par GDP. Le groupe, créé en 1976, a consolidé sa position de quatrième opérateur national.

La fusion des entités Médica et Korian, en 2014, avait donné naissance au leader de la prise en charge des personnes âgées dépendantes en termes de nombre d’établissements exploités en France.

Pourquoi établir ce classement des gestionnaires d’Ehpad en France ?

Une information de cette nature permet aux futurs investisseurs en Ehpad de découvrir la réalité d’un marché atomisé. Les leaders comme Korian ou Orpéa gèrent près de 300 établissements pour le premier nommé, et 230 pour le second. En regard du total des Ehpad en exploitation, la part de marché des deux leaders ne représente qu’un peu plus de 4 % pour le premier nommé et de 3,3 % pour son dauphin.

Selon les chiffres publiés par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie  (CNSA), 1 749 Ehpad étaient gérés par le secteur privé à but lucratif, en 2016. Les secteurs public et associatif administraient, quant à eux, 5 135 établissements. Les biens immobiliers du secteur privé lucratif (un quart des structures existantes) alimentent le marché du neuf (par la mise en exploitation de nouveaux établissements), et de l’ancien (revente de chambres médicalisées par leurs propriétaires).

En regard de ces chiffres, et, dans un contexte contraint (un nombre restreint d’agréments accordés par les autorités publics pour l’ouverture de nouvelles structures), l’offre totale (neuf et ancien) disponible pour les investisseurs est de ce fait relativement réduite. A l’inverse, de l’appétence de ces derniers pour ces actifs qui elle, ne se dément pas.

Faut-il tenir compte du classement des gestionnaire d’Ehpad pour investir ?

Lors d’un investissement locatif en Ehpad, nous conseillons plutôt aux investisseurs de s’intéresser aux principaux gestionnaires, du fait de leur expérience et de leur retour d’expérience en matière d’administration des Ehpad. Cependant, certains opérateurs plus confidentiels comme Steva ne doivent pas être négligés car leur offre correspondra à un besoin résolument qualitatif. Par ailleurs, à l’heure où le secteur des Ehpad s’est engagé dans un mouvement de concentration (l’une des seules voies possibles de croissance pour les grands groupes), porter son intérêt sur des groupes de plus petite taille ne doit pas rebuter les investisseurs.

Voir nos résidences EHPAD